Mauriennais, vous vous rappellerez !

Depuis des années Christiane Lehmann puis Jean Louis Portaz ont plaidé pour un développement harmonieux de tous les territoires, ce qui ne saurait se faire en Maurienne sans une aide spécifique de l’Etat, de la Région et du Conseil départemental.

Pour la première fois cette bataille portait ses fruits : dans le cadre du projet Lyon-Turin, l’Etat et la région avaient négocié avec nos élus du syndicat du pays de Maurienne un volet spécifique pour la Maurienne, d’un montant d’un peu plus de 24 millions d’€. Etaient envisagés : l’aide à la compétence des entreprises locales et l’aide à l’accueil de nouvelles entreprises concernées par le Lyon Turin, la création d’un centre des tunnels, d’une filière cycle, de l’aide à la transition énergétique, au tourisme industriel, à l’aménagement de gares, la revitalisation des bourgs, le très haut débit…

Mais voilà qu’une majorité, composé des élus  de droite « LR » (à l’exception de Christian Rochette), écologistes et Parti de Gauche a repoussé le projet lors du vote à la Région, les uns pour s’opposer à la gauche, les autres pour s’opposer au Lyon Turin.

Embarrassée par son vote, la droite nous dit aujourd’hui qu’elle a sanctionné « l’impréparation et le manque de considération des élus locaux »… Chef d’œuvre de langue de bois, un communiqué de la tête de liste « LR » nous explique sans rire que c’est la faute à ceux qui ont voté pour…  Le président du Syndicat du pays de Maurienne, pour masquer la responsabilité de ses amis politiques, s’en prend à la région « énorme machin de destruction » et ajoute: « il est temps que cela change »…veut-il dire qu’il va voter « Front de Gauche ?

Rien pourtant n’effacera qu’elle a préféré le calcul politicien à l’intérêt du territoire qu’ils dirigent.

Depuis que la droite est devenue outrageusement majoritaire parmi les responsables du Syndicat du Pays de Maurienne, les citoyens et les communes de Maurienne ne sont jamais informés, encore moins sollicités. Le manque de considération, c’est elle : ses engagements pour faire demain ce qu’elle n’a pas fait aujourd’hui tiennent du miroir aux alouettes. En attendant, elle a bel et bien privilégié

Rappelez- vous en !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s